Guide de rédaction CV culturel + Modèles à télécharger

Le domaine culturel et artistique se compose d’une pluralité de disciplines qui fait respectivement l’objet de spécialisation à part entière. Chacune de ces spécialités se rapporte à un métier particulier et requiert le suivi d’une formation spécifique.

Note moyenne

5
Noté 5 sur 5
1 Des gens l'ont déjà noté

Étant donné la croissance grandissante de ce marché, il devient impératif de rédiger un CV culturel à forte valeur ajoutée pour optimiser ses chances de décrocher l’emploi souhaité.

Le secteur de la culture représentait un PIB (Produit Intérieur Brut) de 3,2% selon le Ministère de la Culture et de la Communication. L’institution rapporte aussi que chaque année, la France totalise 1,2 million d’emplois dans les industries culturelles.

Il en résulte que cette profession dynamique et diversifiée peut ouvrir une voie à une multitude de débouchés. Si vous souhaitez trouver des exemples de CV prêt à l’emploi, parcourez notre page dédiée aux CV  !

Informations complémentaires sur les métiers du milieu de la culture

De la création artistique aux professions technico-artistiques, en passant par l’édition de livres, la médiation culturelle et la conservation de la culture, ces métiers englobent des domaines très variés.

Citons parmi les postes qui font aujourd’hui l’objet de demande croissante d’emploi :

  • La direction artistique
  • L’édition de livre
  • La médiation culturelle
  • L’archivage et la conservation de patrimoine culturel
  • L’ingénierie en son et en lumières
  • L’infographie 3D
Les institutions culturelles, les entreprises d’organisation de spectacles, les maisons d’édition, les sociétés de production audiovisuelle et les agences de communication culturelles constituent les structures qui recrutent dans ce domaine.

Le monde de la culture et des médias connaît plusieurs ramifications de branches à savoir :

  • Les professions liées à la création (directeur artistique, modélisateur 3D et animateur d’images de synthèse)
  • Les professions relatives à l’éditorial (écrivains, romanciers, dramaturges)
  • Les spécialisations en communication visuelle (responsable d’acquisition d’audience, promoteur de supports numériques de marque)
  • Les professions de la communication et des relations publiques (médiateur culturel, chargé des relations publiques)
  • Les professions liées à la gestion et à l’administration (administrateur ou gestionnaire de patrimoine culturel, documentaliste, juriste en propriétés intellectuelles)
  • Les professions technico-artistiques (ingénieur du son, spécialiste en lumières, metteur en scène, responsable de postproduction, etc.)
La rémunération dans le secteur artistique varie relativement du métier à un autre. Celle-ci dépend aussi du niveau d’expérience de chaque candidat. À titre illustratif, voici quelques indications de salaire brut annuel :
  • Directeur artistique : 48 000 euros (junior), 85 000 euros (sénior)
  • Éditeur de livre : 42 000 euros (junior), 65 000 euros (sénior)
  • Médiateur culturel : 36 000 euros (junior), 55 000 euros (sénior)
  • Conservateur culturel : 45 000 euros (junior), 60 000 euros (sénior)
  • Ingénieur en son et lumières : 40 000 euros (junior), 55 000 euros (sénior)
  • Infographiste 3D : 42 000 euros (junior), 60 000 euros (sénior)
Pour approfondir, vous pouvez aussi vous rendre sur des sites à vocation généraliste tels que Pôle Emploi, Meteojob ou Regionsjob.

Exemple de CV

Claude BERNARD

102, rue de Belleville, Paris (75020)

06 87 26 51 17

[email protected]

35 ans

Attaché de conservation

À propos de moi

« Diplômé en Histoire de l’Art et en Histoire des Civilisations, j’ai acquis de solides bases de connaissances dans ces disciplines. Mes dix années d’expérience en tant qu’archiviste au sein du Musée d’Aix-en-Provence m’ont également permis de renforcer mes capacités d’antiquaire, de conservateur et de médiateur culturel. 

Particulièrement rodé aux techniques d’archivage, de gestion et d’administration des œuvres, je propose mes services en faveur de votre institution culturelle. »

Capacités acquises

  • 2011- 2021 : Attaché de Conservation et Médiateur Culturel – Musée National d’Aix-en-Provence
  • 2009 – 2011 : Assistant bénévole en charge d’inventorier des reliques (Diocèse d’Aix et Arles).

Formations & Diplômes

  • 2009 : Master 2 en Histoire des Civilisations avec mention très honorable (Université de Nantes)
  • 2007 : Licence en Histoire de l’Art (Université de Nantes)
  • 2004 : Baccalauréat en Lettres avec mention très bien

Qualités et savoir-faire

  • Médiation culturelle
  • Conservation préventive d’objets d’antiquité
  • Archivage de dossiers d’œuvres
  • Élaboration et mise en œuvre de projets culturels historiques
  • Administration et régie des œuvres

Les outils informatiques

  • Logiciels de bureautique : suites Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint, Publisher, Outlook et Access) de l’édition Windows 98 à 2010, en passant par XP et Vista
  • Logiciels d’art créatif : SketchUp, Sweet Home 3D, Wings 3D, ArchiCad, Blender, Sculptris, Photoshop, Lightroom, The Gimp, Première Pro, After Effects, In design

Centres d’intérêt

  • Arts médiévaux, histoire des civilisations et de la renaissance, équitation, escrime.

Langues maitrisées

  • Français : (langue maternelle) pratique courante et spécialiste  avec certification DELF et DALF
  • Anglais : pratique courante et technicien avec certification TOEFL et IELTS
  • Espagnol : pratique vivante avec certification SIELE.

Comment créer un CV culturel ?

Sur la base, un CV culturel convaincant doit être à la fois :

  • Concis. La longueur de votre CV culturel ne doit pas dépasser une page.
  • Clair. C’est d’éviter les sigles et les abréviations, soyez à la fois simple et précis dans vos formulations !
  • Précis. Attestez vos parcours en mentionnant clairement les noms d’entreprises dans lesquelles vous avez travaillé ! Faites de même pour les écoles dans lesquelles vous avez suivi vos cursus ! N’hésitez pas à illustrer vos parcours professionnels à l’aide de données chiffrées fiables (s’il y a lieu) ! Pour chaque fonction exercée l’emploi occupé, n’oubliez pas d’énumérer vos responsabilités !
  • Percutant. Chaque mention dans votre CV culturel compte aux yeux du recruteur. Restez donc confiant, mais n’en faites pas trop ! Rédigez votre CV culturel de façon transparente ! Valorisez simplement vos atouts, pas plus ni moins !
  • Complet. Votre CV culturel doit renseigner tout ce que les recruteurs doivent savoir au sujet de votre parcours, de vos qualités, et de vos ambitions.
  • Cohérent. Privilégiez un seul choix de mise en forme de CV culturel et gardez-la !
  • Sobre. Restez le plus objectif possible (sans être prétentieux ni trop modeste) !
Pensez également à cibler la préparation de votre CV culturel pour être sûr(e) de pouvoir décrocher l’emploi visé, quelle que soit la profession ! Pour ce faire, vous devez poser trois bonnes questions :
  • Que savez-vous élaborer ?
  • Qu’aimeriez-vous faire ?
  • Quelles sont les offres proposées sur le marché ?
Pour mieux y répondre :
  • Inventoriez vos capacités !
  • Auto évaluez-vous pour identifier toutes vos capacités et tout ce que vous pourrez apporter à l’entreprise dans laquelle vous souhaitez vous intégrer !
  • Analysez le marché de travail pour détecter toutes les opportunités d’offres de travail disponibles et ayant trait au domaine dans lequel vous vous êtes spécialisé !
  • Ciblez bien la profession que vous comptez occuper et faites en sorte que vos qualités correspondent au candidat recherché par vos futurs employeurs !
  • Différenciez-vous par rapport aux candidatures concurrentes !
CV culturel

La mise en page du CV culturel

Il s’avère ingénieux de personnaliser la mise en page de votre CV culturel en fonction de ses parcours. Ainsi, vous pouvez choisir parmi trois méthodes de structuration de curriculum vitae.

  • Chronologique : vous structurez votre CV culturel en partant de votre première expérience professionnelle ou de votre première formation jusqu’à la plus récente
  • Antichronologique (ou par chronologie inversée) : vous partez de l’expérience professionnelle ou de la formation la plus récente vers la plus ancienne
  • Fonctionnelle : vous mettez en avant toutes vos capacités et savoir-faire ou savoir-être

Modèles de CV culture : la structure à suivre

La mise en forme de votre CV culturel obéit à une certaine logique de structuration. Pour optimiser vos chances de décrocher un entretien et d’être embauché pour la profession que vous sollicitez, nous vous recommandons d’adopter une structuration de CV antichronologique.

En principe, la structure de votre CV culturel devrait comporter :

  • En-tête
  • L’intitulé de votre CV culturel (mentionner directement le titre du l’offre d’emploi que vous souhaitez occuper)
  • L’accroche (en deux ou trois lignes, vous devez parvenir à afficher en avant l’essentiel des atouts et qualités)
  • Une photo (mention facultative)
  • La rubrique des cursus
  • La rubrique des expériences
  • La rubrique des hard skills et soft skills
  • La rubrique supplémentaire

Comment rédiger l’en-tête d’un CV culturel ?

L’en-tête de votre CV renseigne l’essentiel sur votre identité. Il convient donc de le rédiger de façon méthodique et en suivant le bon ordre.

  • Nom et prénom(s) (renseignez votre nom et prénom exact, bannissez les pseudonymes)
  • Adresse postale (cette mention est indispensable, car vous pourrez être amené à envoyer votre CV et votre lettre de motivation par voie postale)
  • Contact téléphonique (renseignez le numéro auquel les recruteurs pourront vous joindre en permanence)
  • Adresse e-mail (évitez d’utiliser une adresse e-mail à pseudo si vous souhaitez vraiment que l’on prenne votre candidature au sérieux. Cette règle est valable, même pour le cas de votre CV culturel et artistique)
  • État civil  (contentez-vous de renseigner votre état civil)
  • Nationalité (si vous en avez plusieurs, n’hésitez pas à les mentionner dans cette rubrique)

Exemple de bon et de mauvais en-tête

CORRECTE
Attachée chargée des Relations publiques et de la Médiation culturelle

Isabelle Guichard

49 avenue de la République, 92800 Puteaux

06 11 22 33 44

[email protected]

Nationalité française

INCORRECTE
Infographiste 3D

Jean Michel Marcelin

[email protected]

Célibataire

30 ans

14/02/1991

Nationalité française

85 avenue d’Orient, Lyon 69000

04 92 56 10 34

Faut-il une photo dans le CV culturel ?

Vous n’êtes pas obligé(e) d’insérer votre photo dans un CV. Toutefois, sachez qu’une photo bien soignée vous permettra de le mettre en valeur. Si vous comptez donc ajouter une photo dans votre CV, optez pour la sobriété, même s’il s’agit d’un curriculum vitae artistique.

Portez une tenue soignée et optez toujours pour un fond décor neutre au moment de prendre la photo qui va servir à mettre votre candidature en valeur ! Si vous hésitez, il vaut mieux ne joindre la photo que lorsque les recruteurs vont vous demander de l’élaborer !

Comment rédiger le titre dans un curriculum vitae culturel ?

Le choix du titre de votre CV culturel à adopter ne constitue jamais une mince affaire. En réalité, ce choix vous confronte à un double défi. D’une part, il va vous falloir réussir à spécifier votre domaine pour vous démarquer des autres candidats. D’autre part, il faudra aussi que le titre ait un rapport avec l’emploi que vous sollicitez.

Pour y remédier, vous devez donc impérativement adapter l’intitulé de votre profession en fonction du profil recherché par vos recruteurs tout en le personnalisant pour sortir du lot. Le tout bien sûr en restant rationnel et pertinent.

rédaction CV culturel

Mise en valeur de l’expérience professionnelle dans un CV culturel

Les expériences professionnelles servent à la fois de références et de preuves pour attester vos réelles capacités à occuper la profession que vous sollicitez. Pour autant, il est inutile de mentionner l’intégralité de vos parcours professionnels dans votre CV culturel ou artistique. N’y mentionnez uniquement que les connaissances qui se rapportent à l’emploi que vous visez !

Comment décrire ses expériences professionnelles pour travailler dans le secteur culturel ?

Dans un CV culturel, l’idéal serait de décrire vos capacités de façon concise, détaillée, succincte et ordonnée. D’abord, au niveau de l’agencement, il est toujours préférable de structurer vos parcours par ordre chronologique inversés. Cela permettra au recruteur de repérer du premier abord la profession que vous avez récemment occupée.

Et de même concernant vos fonctions et les structures dans lesquelles vous avez travaillé. Pour chaque expérience, précisez aussi l’année et le nom de l’organisation. Énumérez vos principales attributions pour les connaissances respectives. Vous pouvez étayer vos parcours en indiquant des données chiffrées fiables (sans en élaborer trop) pour montrer que vous êtes crédible.

Exemple d’expériences professionnelles pour débutant

Mars 2021 – juin 2021 : Assistant d’Édition en stages auprès de l’Édition Hachette – Paris (75)

  • Correction, relecture, traduction et mise en page d’ouvrages
  • Promotion de livres, de manuels et de précis
  • Négociation de contrats d’auteurs
  • Planification d’organisation de salons littéraires
  • Gestion de la réputation de l’éditeur sur les médias sociaux

Mai 2019 – février 2021 : Animateur Radio bénévole – Radio Campus– Paris (75)

  • Animation d’antenne
  • Accueil d’invités spéciaux
  • Élaboration d’émissions

Exemple d’expériences professionnelles pour sénior

  • 2001 – 2021 – Conservateur de Patrimoine et Médiateur culturels – Musée du Louvre – Paris.
  • 1996 – 2001 : Archiviste Documentaliste et conservateur de Reliques – Cathédrale Notre Dame de Paris

Comment valoriser son cursus et ses formations dans son CV culturel ?

La valorisation du cursus académique est cruciale dans la rédaction de CV artistique. Si vous êtes musicien(ne) ou chorégraphe, vous devez préciser dans votre CV culturel que vous êtes sortant(e) d’une école de conservatoire.

Si vous êtes archiviste ou antiquaire, vous devez mentionner les diplômes que vous avez obtenus après avoir suivi un cursus d’études supérieures en Histoire de l’Art. Et de même, si vous êtes spécialisé en art graphique, en art plastique ou en art théâtral, indiquez le nom de l’école des beaux-arts au sein de laquelle vous avez suivi vos études supérieures.

Faut-il commencer par la rubrique formation ou les expériences acquises ?

Cela dépend de votre expérience, de vos parcours et de votre profil professionnels. Si vous êtes suffisamment expérimenté(e), n’hésitez pas à placer les capacités acquises avant la rubrique des formations ! Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux commencer par la rubrique des études.

Comment bien lister ses études dans un CV culturel ?

Le classement des parcours académiques dans un CV obéit aux mêmes règles qu’à celui des expériences. Dans tous les cas, nous vous recommandons toujours de les ordonner de façon antichronologique. Il est important d’y préciser l’année d’obtention de vos diplômes respectifs, le nom des écoles qui les ont attribuées. Vous pouvez éventuellement y ajouter la mention que vous avez obtenue.

Exemple de la section Études dans un CV culturel

Attaché de Conservation et de Médiation culturelle

  • 2016 : Master 2 en Muséographie, Université d’Artois
  • 2014 : Licence de Médiation culturelle – Planification et Mise en œuvre de projets culturels, Université de Sorbonne, Paris
  • 2011 : Baccalauréat en lettres avec mention bien

Les compétences à intégrer dans un CV culturel

En France, les recruteurs accordent beaucoup d’importance aux capacités quel que soit l’emploi pour lequel vous souhaitez postuler et y compris pour le secteur culturel. Étant donné qu’il s’agit d’un domaine très vaste, vous devez absolument faire attention dans le choix de qualité à intégrer dans votre CV culturel et artistique.

En effet, il est clair que les qualités demandées pour le CV domaine culturel éditeur ne pourront pas convenir à celles que l’on devrait utiliser pour le CV d’un chorégraphe, d’un peintre ou encore d’un musicien. Vous devez aussi les personnaliser en fonction de votre profil professionnel et des réelles demandes du marché de l’emploi pour l’emploi que vous visez.

Quelles sont les compétences principales recherchées dans le milieu culturel ?

  • La bonne connaissance de l’environnement culturel et de ses différents enjeux en place
  • La maîtrise des techniques et des outils de communication à déployer
  • La parfaite connaissance des typologies de publics a ciblé en fonction des événements
  • La maîtrise des démarches administratives a opéré dans le cadre des activités de promotion culturelles.
  • La connaissance des lois qui régissent toute activité liée à l’art et à la culture
  • Solides qualités en matière de pilotage de divers projets à vocation artistique et culturelle
  • Aptitudes à communiquer et à coordonner différents projets artistiques
  • Capacité à collaborer et à nouer des partenariats avec les différents acteurs du milieu artistique et culturel.
  • Aptitudes techniques avérées en matière de conduite de projets artistiques
  • Capacité à organiser diverses activités culturelles (ateliers, visites guidées, expositions, etc.)
  • Aptitude à concevoir différents types de supports de communication événementielle qu’ils soient physiques ou digitalisés

Quelles sont les compétences à inclure dans un CV pour débutant ?

  • Créativité et dynamisme
  • Aisance relationnelle
  • Flexibilité et réactivité
  • Disponibilité
  • Sens de l’organisation
  • Sens des responsabilités et de l’initiative
  • Autonomie
  • Rigueur
  • Capacité d’écoute, d’analyse et de synthèse
  • Esprit d’équipe

Quelles sont les compétences à inclure dans un CV pour un sénior ?

  • Capacité à gérer une équipe et à diriger les services d’accueil du grand public que ce soit dans les musées, dans les salles de théâtres, dans les salles d’orchestres philharmoniques, dans les salles d’opéra, dans les salles de cirque ou dans toute autre salle de spectacle
  • Capacité en matière de gestion de billetterie
  • Capacité à assurer la mise en place d’une liaison avec les organismes de presse.
  • Capacité à élaborer différents types de projets et à en assurer la réussite de mise en œuvre
  • Capacité à animer diverses manifestations culturelles et artistiques
  • Aptitudes à anticiper les attentes du public en vue d’améliorer les actions culturelles à venir
  • Capacité en matière de management de projets culturels et de gestion des relations avec le public

Comment rédiger l’accroche pour un CV culturel ?

L’accroche de votre CV ne doit en aucun cas constituer un simple résumé de vos parcours professionnels et académiques. Elle doit aussi refléter vos ambitions et manifester vos réels engagements envers la structure dans laquelle vous souhaitez vous intégrer. Dans tous les cas de figure, soyez à la fois précis et bref dans vos formulations !

CORRECTE

Chargé de Projets artistiques

« Justifiant avec forte expérience de 15 années dans le management de projets artistiques, je suis maintenant en mesure d’élaborer et de coordonner diverses actions et manifestations à vocation culturelle. Instruire, encadrer et sensibiliser sont les principales actions qui me guident pour œuvrer au service de la valorisation du patrimoine national  culturel.»

INCORRECTE
« Expérimenté dans le domaine de la gestion et de la valorisation de patrimoine, je suis apte à entreprendre des actions culturelles de grande envergure. Je suis capable de superviser une équipe pluridisciplinaire pour leur transmettre mes acquis et mon savoir-faire en faveur de la préservation de notre patrimoine culturel.»  

Accroche pour un junior

Assistant d’Édition

« Titulaire d’un diplôme de Master 2 en Édition et en Lettres, je recherche actuellement un emploi pour le poste d’assistant d’édition. Créatif, organisé et méticuleux, je suis capable de m’investir dans chaque projet d’édition littéraire pour en garantir le succès. » 

Accroche pour un sénior

Directeur artistique sénior

« Justifiant de 15 années d’expérience dans le pilotage de projets artistiques, je suis en mesure de planifier et de mettre en œuvre une diversité d’actions culturelles. Ayant également suivi un cursus universitaire de 5 ans dans le domaine du Management culturel, je dispose de solides qualités dans l’administration de production de spectacle. Il en est de même pour la direction artistique. J’ambitionne pouvoir donner vie à chaque projet, le conduire, et le rendre mémorable. » 

N’hésitez pas à parcourir notre page dédiée aux exemples de CV pour trouver des exemples de CV susceptibles de correspondre à votre emploi ou pour trouver des idées d’accroches à formuler dans votre CV domaine culturel !

Comment inclure les rubriques supplémentaires pour un CV culturel ?

Que vous soyez expérimenté ou postuliez pour la première fois, il s’avère toujours avantageux d’inclure des rubriques complémentaires dans votre CV culturel. Sachez en effet que les rubriques supplémentaires peuvent idéalement vous permettre de vous démarquer si vous parvenez à les personnaliser comme il se doit.

D’ailleurs, cela permettra aussi à vos employeurs de connaître votre vraie personnalité. Tout doit notamment tenir compte des réelles attentes de vos futurs employeurs.

Les compétences informatiques et certifications

Le domaine culturel et artistique est un secteur très vaste. Les connaissances informatiques et les certifications pour ce métier sont donc très variées.

Un conservateur de patrimoine culturel n’aura pas forcément les mêmes capacités acquises en informatique qu’un directeur artistique qui est censé maîtriser un large panel de logiciels d’art créatifs que ce soit en matière d’images, de sons ou de vidéos.

Pensez donc à adapter vos acquis en informatiques en fonction des réels besoins du poste que vous comptez occuper !

Les centres d’intérêt

Les employeurs accordent aujourd’hui d’attention à la lecture de cette rubrique. La rubrique des centres d’intérêt vous permet de vous démarquer. Ne vous contentez pas des mentions « bateau » du genre : lecture, voyage, peinture et musique.

Si vous comptez mentionner ces informations dans votre CV culturel, vous devez ajouter des précisions et les personnaliser en fonction de votre profil personnel. Si vous êtes éditeur, au lieu d’écrire tout bêtement lecture, vous pouvez au moins citer deux ou trois de vos ouvrages préférés et quelques noms d’auteurs que vous admirez.

Le jour de l’entretien, l’embaucheur pourra vous questionner sur ces points, mais cela ne devra pas vous causer de souci si vous avez bien lu les livres que vous avez mentionnés. Si vous avez des doutes, vous pouvez aussi vous contenter d’indiquer le nom des romanciers que vous admirez.

Si vous êtes graphiste, vous pouvez communiquer vos passions pour les tableaux d’art tout en prenant soin de citer vos œuvres favorites et le nom de leurs peintres respectifs. De même si vous postulez pour un emploi d’ingénieur du son, vous devez indiquer au moins quelques noms d’albums et d’artistes incontournables dans cette rubrique.

Les langues maîtrisées

La maîtrise de deux ou de plusieurs langues étrangères devient maintenant indispensable pour se démarquer et afin d’optimiser ses chances de décrocher un emploi dans le secteur culturel.

Évitez ainsi d’utiliser la formulation « lu, parlé et écrit », car ces termes ne vous aident pas à mettre votre CV culturel en valeur ! Pour chaque langue pratiquée et maîtrisée, préférez plutôt l’emploi de termes « pratique courante » et « pratique professionnelle ». Servez-vous également d’examens de références en fonction de la langue étrangère pratiquée !

  • Anglais : TOEFL, IELTS
  • Espagnol : SIELE
  • Allemand : TestDaF, Goethe Zertifikat, DSH, etc.

Résumé : les points clés professionnels pour rédiger un CV culturel parfait

Au moment de rédiger votre CV culturel :

  • Faites attention aux fautes d’orthographe.
  • Éviter les répétitions.
  • Bannissez les approximations.
  • N’utilisez jamais d’abréviations.
  • N’imprimez jamais la page verso du CV culturel que vous allez envoyer par voie postale.

Écrire une lettre de motivation complémentaire à votre CV culturel

Destinée à valoriser vos qualités et à traduire vos réels engagements vis-à-vis de la société dans laquelle vous souhaitez vous intégrer, la lettre de motivation sert à compléter votre CV. Pour réussir à l’écrire correctement, il vous faudra obéir à trois principales règles à savoir :

  • Une accroche percutante et pertinente,
  • Un contenu bien structuré et agréable à lire,
  • Une présentation soignée qui reflète votre professionnalisme.

Si vous êtes à court d’idées de formulations ou aimerez avoir un aperçu de modèles de lettres de motivation téléchargeables pour le secteur culturel, pensez à visiter cette page !

widget

Articles Similaires