Comment réussir parfaitement un entretien d’embauche ?

Décrocher un job n’est jamais facile, même si vous avez de nombreuses expériences professionnelles, de nombreuses compétences, etc. Pour obtenir le job de vos rêves, vous devez passer par plusieurs étapes. Chacune de ces étapes sera la finalité de votre capacité
entretien d'embauche

Créez votre CV professionnel en 5 minutes

La première étape c’est la déposition de votre candidature. Cela demande la rédaction d’un bon CV pour se démarquer des autres candidats. Pour réussir ce document, vous pouvez vous inspirer de nos modèles de CV en ligne. La déposition de la candidature nécessite également la rédaction d’une lettre de motivation de qualité.

Votre candidature est maintenant validée. Un email (newsletter) venant d’un employeur le confirme. Vous avez franchi la première étape. Vous êtes convoqué pour un entretien d’embauche. L’objectif de cette politique est d’évaluer un candidat par rapport aux expériences et aux compétences figurant dans son curriculum vitae.

Mais avant de rencontrer l’employeur, vous devez vous préparer. Ce guide vous montre toutes les techniques pratiques pour réussir cette fameuse rencontre. Nos conseils et astuces utiles maximiseront vos chances d’être embauché.

Comment préparer son entretien d’embauche ?

Que se passe-t-il pendant les 15 min en entretiens ? Combien de questions l’employeur va-t-il poser ? Quels seront les résultats après votre discours ? Comment réussir à convaincre le manager que votre capacité a un lien avec le projet de l’entreprise ?

Pas de panique ! Pour réussir votre entretien d’embauche, la solution est d’être bien préparée.

Voici ce que vous devez savoir pour la préparation de votre entretien :

  • Cherchez à connaître la capacité et l’ expérience de l’entreprise
  • Analysez votre curriculum vitae/ lettre de motivation et assurez-vous de savoir à quoi vous ressemblez
  • Étudiez toutes vos compétences ou qualités pertinentes
  • Ignorez vos faiblesses et ayez le moral
  • Entraînez-vous à parler correctement

Vous pourrez également échanger avec le responsable du recrutement; lui poser des questions et voir si l’offre vous convient ou non. Dans tous les cas, il faut le préparer, car le but ultime, c’est de vous faire embaucher.

Relisez votre curriculum vitae et votre lettre de motivation

Lorsque vous allez passer l’entretien d’embauche, l’employeur aura devant lui votre candidature comprenant votre CV et votre lettre de motivation. Il vérifiera tout d’abord si vous avez été sincère lorsque vous avez déposé votre candidature.

💡Note : il est conseillé de ne mentionner que des données véridiques dans vos documents. Pour éviter les fausses notes, les erreurs, ou encore les questions pièges, relisez votre curriculum vitae et votre lettre de motivation. 

Au cours de l’entretien, le responsable du recrutement vous demandera de détailler votre parcours professionnel et universitaire ainsi que vos compétences. Le plus important, c’est de retenir la raison qui vous motive et que vous avez précisée dans votre candidature.

Par la suite, l’employeur anticipera des discussions liées aux données que vous avez indiquées dans ces documents. S’il y a un trou dans votre curriculum vitae, anticipez la question du recruteur pour pouvoir le justifier. Trouvez également des exemples sur les compétences que vous avez indiquées, de même pour tout ce qui concerne la motivation.

En somme, pensez comme le responsable du recrutement, regardez votre curriculum vitae et lettre de motivation, et voyez quels sont les points qui seront abordés et comment répondre aux questions possibles.

Informez-vous sur l’entreprise

Certes, c’est une étape que vous avez sûrement déjà faite lorsque vous avez déposé votre candidature, mais maintenant, il est temps de renforcer vos connaissances. Un candidat qui connaît quelques articles concernant l’entreprise qui souhaite le recruter est toujours apprécié par les recruteurs.

À travers le Net par exemple, cherchez des informations sur les produits ou les offres de l’entreprise, ses clients, sa taille, son organigramme, etc. Suivez également l’ actualité de la société à travers les réseaux sociaux comme pôle emploi ou LinkedIn par exemple.

Informez-vous sur le recruteur

Informez-vous à propos de l’employeur si vous connaissez son identité. C’est un point important, car cela vous aidera à bannir le stress qui risque de vous déstabiliser lors de l’entretien. Vous pouvez lancer la recherche sur Google ou LinkedIn.

Préparer les choses nécessaires à l’entretien

Avant de passer à l’entretien d’embauche, vous devez aussi préparer les choses ou outils qui vous seront utiles. Il y a le carnet de notes, un plan d’accès de l’entreprise, votre tenue. Il y a aussi vos attestations de stage ou de travail. À cela s’ajoutent un CV et une lettre de motivation imprimés. Maintenant, faites bonne impression.

entretien d'embauche

Comment faire bonne impression à un entretien d’embauche ?

Décrocher un métier ne se joue pas seulement sur un bon CV, une excellente lettre de motivation et un entretien bien préparé. Il faut aussi faire bonne impression.

Au menu de faire bon impression, les recruteurs seront ravis si votre raisonnement est lié aux missions en rapport avec votre personnalité et vos capacités.

👉Le pont idéal pour se démarquer des autres candidats :

Soignez votre apparence

Votre apparence compte beaucoup lors d’un entretien d’embauche. Votre tenue vestimentaire, la façon dont vous vous coiffez, et autres cadres de signes qui révèlent votre personnalité. Le responsable des ressources humaines remarquera rapidement les petits défauts que vous laissez paraître à travers votre apparence.

Détendez-vous

Le stress n’apporte rien de bon lors d’un entretien d’embauche. Détendez-vous au maximum. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur ce que vous allez dire, ce que vous allez faire, etc. Apprenez également à discuter. Travaillez cela chez vous avant l’entretien. La meilleure façon de vous déstresser, c’est de garder en tête que l’employeur à besoin de vous.

Soyez accueillant et souriant

Lorsque vous allez rencontrer votre recruteur, mémorisez ce point : souriez ! Il ne s’agit pas de sourire bêtement, mais de sourire agréablement. Soyez ouvert, accueillant. Restez toutefois poli et courtois. Le sourire doit s’afficher tout au long de l’entretien et même à la fin. Même si vous avez passé un mauvais quart d’heure, souriez et sachez remercier la personne.

Le langage corporel

Faites également attention à vos gestes, car votre comportement en dit long sur vous et surtout sur ce que vous ressentez ou pensez.

Voici nos conseils :

  • Marchez droit, avec assurance
  • Ne vous enfoncez pas dans votre siège
  • Ne reculez pas
  • Ne croisez pas les bras, ne les mettez pas non plus dans vos poches.
  • Ne les croisez pas les jambes
  • Concernant le regard, ne fuyez pas celui de votre recruteur

Soyez à l’heure

Un candidat qui arrive en retard à son entretien d’embauche arrivera en retard à son lieu de travail. Cela entachera votre image. Vous serez jugé comme étant une personne peu sérieuse et non motivée.

Comment se présenter pour un entretien d’embauche ?

« Parlez-moi de vous ». Cette question vous sera posée que vous le vouliez ou non. Donc, mieux vaut préparer la réponse. Notez tout d’abord que la réponse ne sera pas le contenu copier-coller de votre CV. Vous ne devez pas non plus entrer trop dans les détails.

Sachez que la présentation ne doit pas dépasser les 3 minutes en général. En plus, vous risquez de vous égarer en cours de route si vous vous étalez trop. Lors de la présentation, pour ne pas donner l’effet « leçon apprise par cœur », regardez votre interlocuteur.

Cela vous permettra également d’observer ses réactions. Ainsi, vous pourrez rebondir au cas où. Pour vous aider à vous présenter, nous vous proposons 3 exemples.

La présentation qui tourne autour de vos 3 qualités principales

Déterminez tout d’abord les besoins de l’entreprise à travers la fiche de poste par exemple. Ensuite, ciblez vos 3 meilleures qualités qui pourront répondre à ces besoins. Utilisez-les ensuite pour mettre en valeur votre profil.

Parlez de ce que vous avez déjà accompli avec ces qualités. Parlez ensuite de ce que vous pourrez apporter à l’entreprise.

Exemple :

Je suis une personne créative et j’aime le challenge. Cela m’a permis de faire augmenter le chiffre d’affaires de l’entreprise où j’ai travaillé auparavant à hauteur de 15 % pendant 5 ans consécutifs. Mon sens du travail d’équipe couplé à ces points m’a permis de manager une équipe de 15 personnes et de répondre aux besoins de l’entreprise. D’ailleurs, je serai ravi de mettre mes compétences à votre service.

Mettre en valeur vos réalisations précédentes

Vous pouvez aussi miser sur vos expériences professionnelles concluantes pour vous présenter. Vous pouvez développer vos compétences, vos années d’expérience, les secteurs d’activités où vous avez brillé, etc. Gardez juste en tête qu’il faut quelque chose qui correspond de prêt ou de loin aux besoins de l’entreprise.

Vous n’allez pas dire que vous avez travaillé en tant que chauffeur alors que vous êtes en train de passer un entretien d’embauche pour un métier d’infirmière par exemple.

Exemple :

J’ai débuté dans le secteur de la vente en ligne en 2002. Après 4 ans d’expérience dans ce secteur, j’ai occupé un poste de superviseur d’équipe d’un supermarché pendant 3 ans. J’ai ensuite été promu au métier de superviseur de l’équipe marketing. Ces parcours m’ont permis d’améliorer le CA de l’entreprise à hauteur de 10 % de 2007 à 2009. J’ai également appris à former des apprentis et à manager efficacement une équipe. En 2010, j’ai fait une pause d’un an pour compléter mes compétences. J’ai donc suivi une formation en informatique afin de maîtriser les nouveaux logiciels et stratégies de vente efficaces.

Le recruteur vous posera des questions sur vos compétences !

Le storytelling

Parler de vous, de votre histoire, de votre parcours est un classique qui marche également. L’idée par contre, c’est de raconter sans tout déballer. Il faut laisser un petit suspense pour que le recruteur soit intéressé au point de vouloir en savoir plus.

Exemple :

Proche des autres, je rêve d’un monde meilleur. Pour y arriver, j’ai fait du bénévolat et je distribuais de la nourriture et des vêtements aux sans-abris de mon quartier à l’âge de 14 ans. Il y a eu ensuite un incendie dans un immeuble proche de chez nous causant beaucoup de blessés. Toute aide était la bienvenue. J’ai donc aidé les médecins et aides-soignants du mieux que je pouvais. C’est là qu’est né mon désir de devenir infirmière. J’ai donc suivi une formation pour obtenir mon diplôme d’État infirmier. Mon désir d’intégrer le secteur médical s’est renforcé après mes stages de deux ans à l’hôpital St Jean et au centre hospitalier de Paris. Maintenant, je postule chez vous pour mettre en pratique tout ce que j’ai appris. Le bien-être d’autrui est devenu ma priorité.

Les questions fréquentes lors d’un entretien d’embauche

Anticiper la fameuse phrase « présentez-vous » ou « parlez-moi de vous » est une politique et non une autre. Sachez que le processus pour réussir votre entretien d’embauche est de répondre à toutes les questions posées par l’employeur.

Nous vous proposons ci-après les questions fréquentes lors d’un entretien d’embauche et comment les répondre. Il y en a 8 en général.

Pourquoi avez-vous choisi notre société/ ce poste ?

Les recherches que vous avez faites concernant l’entreprise vous aideront à répondre à cette question. Étudiez également les offres d’emploi pour mieux cibler les choses qui pourront vous motiver. Rappelez-vous de la raison qui vous a attiré vers cette annonce. Enfin, soyez le plus sincère, restez en lumière et soyez honnête. Ne faites surtout pas de la lèche à votre recruteur.

Exemple :

J’ai postulé chez vous, car votre offre correspond à mon profil. La rémunération est également attractive. Je me suis renseigné et j’ai trouvé des personnes dans mon entourage qui travaillent également chez vous. Ils m’ont donné un retour positif sur l’environnement de travail.

Quels sont vos qualités et vos défauts ?

Les qualités sont les plus faciles à trouver. Il suffit juste de regarder la fiche de poste dans l’offre d’emploi. Ciblez les qualités qui vous correspondent et listez-les à l’avance. Il faut des qualités qui correspondent aux professions concernées.

Lors de l’entretien, présentez-les et donnez des exemples pour prouver que vous possédez réellement ces qualités. Pour les défauts, faites attention aux clichés qui ont tendance à énerver le recruteur.

Optez plutôt pour des compétences que vous n’avez pas encore acquises, mais que vous êtes en train de développer. Choisissez des compétences qui seront utiles à l’entreprise.

Exemple :

Pour les défauts, j’ai tendance à m’appuyer sur mon supérieur hiérarchique. Suite à cela, je tarde souvent à prendre une décision. Je travaille ce défaut pour avoir plus d’autonomie et de confiance en soi. Concernant mes qualités, je suis une personne qui aime la communication et le contact. Je sais également travailler en équipe. D’ailleurs, je suis celle qui anime et qui instaure une ambiance positive au travail. Souvent, on me délègue même l’organisation d’évènements comme les teams building par exemple.

Où serez-vous dans 5 ou 10 ans ?

Le recruteur cherche à savoir votre motivation, votre intégrité et vos ambitions quand il pose cette question. Pour y répondre, choisissez un domaine où vous allez vous épanouir. Ensuite, expliquez pourquoi vous l’avez choisi.

Listez également quelques compétences que vous pourrez développer d’ici quelques années.

⚠️ Attention ! Ne donnez pas une réponse qui donne l’impression que le métier dans cette entreprise est juste une passerelle pour atteindre vos objectifs dans 5 ou 10 ans.

Exemple :

J’aimerai bien occuper la profession de manageur d’équipe dans 5 ans. J’espère développer les compétences managériales nécessaires afin de pouvoir les mettre à votre service par la suite.

Pourquoi souhaitez-vous quitter votre emploi actuel ?

Il s’agit d’une question piège. Vous aimerez sûrement dire tout ce que vous pensez de l’entreprise où vous travaillez précédemment. Vous souhaiterez probablement indiquer tous les mauvais points qui vous ont conduit à chercher un autre emploi.

Mais, retenez-vous. Pour répondre à cette question, il faut rester professionnel. Listez les compétences que vous avez acquises au métier que vous avez occupé précédemment.

Pensez ensuite aux compétences que vous n’avez pas encore acquises, mais que vous souhaitez développer. Valorisez ensuite vos ambitions.

Exemple :

Mon emploi actuel m’a permis d’apprendre à gérer une équipe. Il m’a également appris à aimer le challenge et à mettre des plans d’actions efficaces en termes de stratégies marketing. Toutefois, mon but est d’élargir mes compétences dans le secteur du web en entier. À ma connaissance, seule une agence web étudie et développe ce domaine en détail alors que l’entreprise où je travaille est plutôt axée dans la vente d’articles de mode et vise un objectif de vente classique. D’où mon choix de postuler chez vous étant donné que vous êtes une agence web et que vous êtes aussi un des leaders sur le marché actuellement.

Les questions les plus souvent posées en entretien d'embauche

Quelle est votre plus belle réussite professionnelle ?

Rien que le fait de travailler est une réussite. Mais pour cette question, il faut une réponse qui pourra impressionner le recruteur. Comment y répondre ? Il faudra que vous étudiiez tous le parcours professionnel que vous avez fait depuis vos débuts dans le monde du travail jusqu’à maintenant.

Comparez ensuite vos compétences quand vous avez débuté à celles que vous avez acquises actuellement. Dans le cas où vous n’avez pas encore travaillé auparavant, utilisez vos réussites scolaires.

Exemple :

Ma plus belle réussite est mon passage de novice en tant que commerciale à commerciale experte. Si avant, je n’arrivais à vendre qu’un article toutes les deux semaines, maintenant, j’arrive à vendre une centaine d’articles par mois. Entretemps, j’ai pu développer ma propre stratégie de vente, chose que je n’imaginais pas possible il y a de ça 2 ans.

Quel est votre plus grand échec ?

Les recruteurs aiment bien vous mettre dans l’embarras. Rassurez-vous, une fois la réponse préparée, vous n’aurez rien à craindre. Pour répondre à cette question, réfléchissez à quelque chose que vous avez eu du mal à réaliser.

Mesurez la difficulté du problème que vous avez rencontré. Rappelez-vous de la solution que vous avez adoptée pour le résoudre. Exposez ensuite le tout à votre interlocuteur.

Exemple :

Quand j’ai travaillé chez Entreprise X, on m’a demandé de former une personne aux professions que j’occupais. La formation complète demandait 2 mois, 5j/7 et 8h/j en temps normal. Or, je devais également gérer mes tâches quotidiennes. L’entreprise exigeait que je forme cette personne en moins d’un mois et demi. Je n’ai pas terminé dans le délai convenu. J’ai toutefois pris mon courage à deux mains et a demandé à mon supérieur un mois et demi supplémentaire. Ma requête a été acceptée et mon apprenti a pu occuper le poste juste après. De mon côté, j’ai essayé de revoir ma façon de former pour pouvoir répondre aux attentes de mes supérieurs à l’avenir.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

C’est une question que redoute la majorité des candidats. Si vous indiquez un montant trop bas, vous risquez d’être embauché à ce prix alors que le métier mérite plus. Si vous mentionnez un montant trop élevé, le recruteur risque de ne pas vous engager.

En fait, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Vous devez connaître votre valeur. Ensuite, ayez le courage de prononcer le prix que vous estimez correspondre à ce que vous avez à offrir à l’entreprise. Avant tout, renseignez-vous.

Déterminez le salaire du métier que vous convoitez. Vous pouvez avoir des informations à ce sujet en regardant les concurrents, en vous informant sur l’entreprise cible ou tout simplement en faisant une recherche sur le Net. Ensuite, expliquez la raison de la somme que vous allez indiquer.

Exemple :

Si on prend en compte les frais de déplacement, tout en sachant que le salaire minimum pour ce métier est de 30 000 euros par mois, je vous propose 50 000 euros. Je ne souhaiterais pas descendre au-dessous de ce montant, sinon, je ne pourrais pas subvenir à mes besoins tous les mois. D’autant plus que mon dernier emploi me permettait de gagner 45 000 euros par mois.

Pourquoi vous et non un autre candidat pour ce poste ?

Pour répondre à cette question, résumez vos compétences. Ciblez ensuite les besoins de l’entreprise. Voyez quelles compétences répondront le mieux à ces besoins.

Exemple :

Vous cherchez un candidat sérieux, motivé, apte à travailler en équipe et qui sait mettre en place des plans d’action efficaces pour que vous puissiez atteindre vos objectifs de ventes journalières. Je suis ce candidat vu que j’ai ces compétences. En plus, je ne suis pas une personne qui se contente de ses acquis. J’aime perfectionner mes connaissances et mes compétences. Je saurai apporter ce qui vous manque dans l’amélioration de votre chiffre d’affaires une fois au poste de marketeur au sein de votre entreprise.

Normalement, après cette dernière question, le recruteur n’en aura plus d’autres. Maintenant, c’est à votre tour de poser des questions.

Quelles sont les questions à poser lors d’un entretien d’embauche ?

Il y a les discussions liées au poste. Ensuite, il y a les étapes pour intégrer le poste. Après, il y a les indices de performance. Pour en savoir plus, pour éviter toutes surprises, posez également des questions concernant l’équipe.

Les questions liées au poste

Cela dépend du poste en question et de ce que vous aimeriez savoir. Vous pouvez demander par exemple le défi principal lié à ce poste. S’il s’agit d’un nouveau projet, vous pouvez demander par exemple le budget qui sera mis à votre disposition.

Les étapes pour intégrer le poste

Après l’entretien, quelle serait l’étape suivante ? Avant l’intégration au poste, la formation durera combien de temps ? Sera-t-elle rémunérée ? Quelles sont les évolutions de carrière possibles ? Etc.

Les indices de performance

Quels sont les objectifs à atteindre une fois au poste ? L’évaluation se fera sur quelle base ? Comment seront mesurées mes performances ? Qu’attendez-vous de votre candidat après 6 mois à ce poste ? Etc.

Les questions concernant l’équipe

L’équipe concernée est composée de combien de personnes ? Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur le superviseur ? Y a-t-il un mentor dans l’équipe ? Etc.

Vous pouvez poser des questions supplémentaires si vous le souhaitez. Assurez-vous d’avoir toutes les réponses dont vous avez besoin. Quand vous n’aurez plus de question, demandez à votre recruteur s’il souhaite approfondir autre chose à votre sujet.

Résumé

Si vous prenez le temps de bien préparer votre entretien d’embauche, vous aurez toutes les chances de décrocher l’emploi que vous souhaitez. Pour réussir cet entretien :

  • Relisez ce que vous avez inscrit dans votre CV et lettre de motivation
  • Informez-vous également sur l’entreprise
  • Préparez les choses utiles pour le jour J comme vos attestations de stage par exemple
  • Vous devez également faire bonne impression en soignant votre apparence, en arrivant à l’heure et en faisant attention aux langages corporels
  • N’oubliez pas de sourire et détendez-vous au maximum  
Il ne vous reste plus qu’à anticiper les questions que le recruteur risque de poser. Les exemples de réponses ci-dessus pourront vous aider. Sachez qu’à la fin, vous pouvez également poser des questions. N’hésitez pas à questionner votre recruteur sur les points que vous souhaitez éclaircir.

Articles similaires

 

comment travailler en suisse

comment travailler en suisse

Dans un si petit pays réputé pour sa qualité de vie remarquable, un grand nombre d’expatriés du monde entier viennent...