Comment réaliser un bilan de compétences ?

Créer mon CV

  • 1. Choisi ton modèle préféré

  • 2. Utilisez notre exemples pré-écrits

  • 3. Obtenez étape par étape conseils

bilan de compétences

Créez votre CV professionnel en 5 minutes

Vous souhaitez faire ou simplement bénéficier d’un bilan de compétences ? C’est une bonne idée, car cette démarche présente plusieurs avantages, notamment pour mieux définir votre parcours et anticiper votre avenir professionnel, y compris la création d’un nouveau projet professionnel. En outre, le bilan de compétences permet d’évaluer vos compétences et vos connaissances afin de mieux vous épanouir au travail.

Salariés dans un secteur privé ou secteur public ou bien nouveau sur le marché de l’emploi, le bilan de compétences est fait pour vous. Mais comment réaliser un bilan de compétences ? Quels sont ses objectifs ? Où faire ce bilan ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le Bilan de compétences est un dispositif de formation qui figure dans le Code du travail. C’est une démarche dont le but est de permettre à une personne, plus précisément un salarié ou un demandeur d’emploi, d’élaborer une analyse complète de ses compétences et connaissances. Ensuite, la personne concernée réalise son analyse afin d’établir un nouveau projet de carrière professionnelle.

D’une certaine manière, le bilan de compétences est l’équivalent d’un business plan. En effet, la personne qui effectue l’analyse fait le point sur ce qui l’anime dans sa carrière. Mais il ne peut s’agir d’un bilan de compétences sans l’aide d’un consultant spécialisé. Celui-ci aide les salariés à réaliser une liste de contrôle sur ses compétences acquises au cours de son parcours professionnel. Il a donc pour fonction d’établir un relevé complet de ce qui fait les points forts ainsi que les points faibles du candidat.

Enfin de compte, faire le point sur son parcours professionnel permet aux demandeurs d’emploi et aux salariés de mettre en lumière un projet professionnel concret, adapté à leur profil et au marché du travail. À noter aussi que le bilan de compétences est éligible au compte personnel de formation.

Objectifs du bilan de compétences

Comme mentionné dans la définition, le bilan de compétences permet d’analyser ses compétences personnelles et professionnelles, ses aptitudes et ses motivations. Il permet également de définir son projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation. Il vous permet d’utiliser vos atouts comme un outil de négociation pour l’évolution de votre carrière.

Quand doit-on l’utiliser ?

La mise en œuvre du bilan de compétences se fait lorsque :

  • Vous avez un projet de reconversion professionnelle
  • Vous souhaitez mieux connaître vos compétences professionnelles et les identifier afin d’envisager le champ des possibles
  • Vous avez l’impression de tourner en rond dans votre travail malgré une envie d’évoluer, de vous voir confier d’autres missions ici ou ailleurs
  • Vous êtes dans une période de chômage propice à la remise en question
  • Vous avez un projet plus ou moins précis de création d’une société
  • Vous avez l’impression de stagner, d’avoir fait tout ce que vous pouviez faire
  • Vous ressentez une baisse de motivation au quotidien
  • Vous aimeriez être plus reconnu au travail, obtenir une promotion ou prendre plus de responsabilités
  • Vous souhaitez changer de métier ou de secteur d’activité sans vraiment savoir vers où
  • Vous avez l’impression de ne pas utiliser tout votre potentiel
  • Vous avez l’impression que la mission n’est pas vraiment adaptée à votre personnalité
  • Vous vous interrogez sur votre parcours et votre avenir professionnel
✒️ Note : votre employeur peut aussi vous faire passer un bilan de compétences, et ce, aux conditions identiques si vous êtes en situation de reclassement, au moment du début de votre congé de reclassement.

comment faire un bilán de compétences

Le processus de bilan de compétences

Conformément au Code du travail, le bilan de compétences est constitué de trois phases sous la conduite du prestataire :

  • Phase préliminaire
  • Phase d’investigation
  •  Phase de conclusion

Cependant, le temps consacré à chaque phase est variable en fonction des actions mener afin de répondre à vos besoins.

Phase préliminaire

Avant de réaliser votre bilan de compétences, vous devez d’abord valider votre motivation. Pour ce faire, les consultants spécialisés que vous avez choisis démarrent le bilan à partir d’un entretien préliminaire gratuit et sans engagement.

Toutefois, la phase préliminaire est divisée en 2 temps : la phase de diagnostic et la phase d’entretien avec un consultant.

La phase de diagnostic

D’une part, dans cette première phase, le consultant présente la démarche avec des propositions pour le choix pédagogique du centre qui vous convient ainsi qu’en esquissant les modalités de financement. D’autre part, il permet au candidat de présenter sa situation et ses besoins. Si ces éléments sont acceptables, la phase d’entretien avec un conseiller peut être organisée.

La phase d’entretien

Cette phase vise notamment à corroborer l’engagement des parties dans le processus. La phase d’entretien vise également à clarifier la demande du candidat auprès du conseiller et à poser les bases du bilan de compétences.

Ainsi, la phase préliminaire a pour objectif de :

  • Fournir au candidat une information complète sur le centre qui correspond à son profil ainsi que sur les modes de financement
  • Permettre au candidat de se présenter et d’expliquer sa situation et ses besoins
  • Confirmer la demande du candidat
  • Valider l’engagement des parties dans la démarche
  • Établir les bases du bilan de compétences en rappelant au candidat les conditions ainsi que les méthodes et techniques à utiliser
  • Permettre au candidat de comprendre les principes d’utilisation des conclusions du bilan

Phase d’investigation

La phase d’investigation est l’étape centrale du bilan de compétences. Elle a pour vocation d’accorder au candidat de faire connaissance à lui-même ainsi de son environnement professionnel. Cette phase s’effectue grâce des de tests sous formes de questionnaire, des tests d’orientation, des tests psychotechniques, d’enquête métier, etc.

Cependant cette étape centrale s’appuie avec 2 démarche : démarche rétrospective et prospective.

La démarche rétrospective est une partie qui permet au candidat exploite son profil personnel et professionnel. Le candidat a donc l’occasion de :

  • Analyser votre parcours personnel et professionnel
  • Identifier les compétences développées au travers des missions et tâches effectuées
  • Confirmer ses attentes professionnelles
  • Identifier les difficultés et les obstacles éventuels à la réalisation de son projet

De cette manière, le candidat prend la mesure de ses richesses professionnelles et cerne les éventuels points à améliorer.

Du côté de la démarche prospective, cette dernière permet au candidat de réfléchir sur les voies d’évolutions possibles. C’est donc le moment pour l’intéressé de :

  • Définir les hypothèses du projet en fonction de ses ressources et de ses aspirations
  • Rechercher les informations nécessaires à la validation de son projet professionnel
  • Confronter les pistes envisagées aux réalités du marché
  • Définir ses besoins en termes de formation complémentaire
  • Elaborer un plan d’action et les étapes de sa mise en œuvre

Phase de conclusion

Cette dernière phase ou phase de conclusion a pour but de finaliser le bilan de compétences. En effet, elle conclut l’épreuve par un document de synthèse confidentiel. Cette restitution écrite est faite pour le candidat.

En revanche, tous les documents établis lors du bilan de compétences seront systématiquement détruits à la fin de la prestation afin d’assurer votre sécurité. Il faut également noter que ces déductions portent sur tous les aspects des conclusions du travail entrepris. À savoir :

  • Votre information des points forts de la phase d’investigation
  • Votre patrimoine contenant les tests
  • Les obstacles à la réalisation du projet professionnel

Ensuite, le document de synthèse liste également les facteurs susceptibles de favoriser la réalisation dudit projet.

📌 Conseil : Vous cherchez un exemple de CV parfait ? Nous vous proposons un large choix de CV prêts à être remplis sur notre blog. Choisissez-en un, remplissez tous les champs nécessaires et téléchargez-le enfin dans le format de votre choix.

test bilan de competences

Où faire un bilan de compétences ?

Vous savez maintenant tout sur les raisons pour lesquelles vous devriez faire un bilan de compétences et comment le faire. Mais est-ce que vous savez où le faire ?

Plusieurs organismes proposent pour réaliser ce test :

  • CPF
  • Centre institutionnel de bilan de compétences (CIBC)
  • Apec
  • Cabinet de recrutement
  • Associations spécialisées
  • Organisme de formation

Toutefois, il existe des plateformes en ligne comme Pôle emploi pour passer ce bilan. En fait, Pôle emploi ne vous propose pas de faire un bilan, mais en contrepartie, il vous propose de faire une évaluation des compétences et des capacités professionnelles (ECCP), réalisées dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP)

💡 Remarque : Le ministère du Travail a mis en place un modèle d’attestation d’achèvement des actions de formation et des bilans de compétences. Ce certificat permet d’harmoniser les actions entre l’ OPCO ou Opérateurs de Compétences , avec les entreprises ainsi que les organismes de formation et CFA ou centres de formation d’apprentis.

Quel est le prix d’un bilan de compétences ?

En réalité, il est difficile de donner un prix exact. Le coût varie en fonction de la prestation, de la renommée de l’organisme, etc. mais la fourchette se situe entre 1 500 et 3 000 euros.

bilan de compétences

Démarches et financement

Le bilan de compétences peut être financé partiellement ou totalement par le Compte Personnel de Formation (CFP) du salarié. Par ailleurs, il peut aussi être financé par le plan de Formation de l’entreprise ou le congé de reclassement. Tout cela se fait financer par votre employeur.

Faire un bilan de compétences dans le cadre du CPF

Vous pouvez réaliser votre bilan de compétences en dehors du temps de travail en utilisant votre CPF. Vous n’avez pas de démarche particulière à effectuer auprès de votre employeur. Votre employeur n’a pas à être informé de votre projet de bilan de compétences.

Vous pouvez réaliser votre bilan de compétences en tout ou partie pendant votre temps de travail en utilisant votre CPF. Vous devez donc demander l’accord préalable de votre employeur.

Si vous êtes un salarié en contrat à durée indéterminée : vous devez justifier d’un minimum de 5 ans d’activité (consécutifs ou non), dont 12 mois au sein d’une entreprise dans laquelle vous effectuez votre demande.

Si vous êtes un salarié en contrat à durée déterminée : vous devez justifier de 24 mois d’emploi, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

Faire un bilan de compétences dans le cadre du plan de Formation de l’entreprise

Avant tout, ce bilan de compétences ne peut vous être imposé si vous n’en êtes pas à l’origine. Vous devez néanmoins être volontaire dans cette démarche.

Le bilan de compétences fera l’objet d’un accord écrit entre l’employeur, le salarié et l’organisme de bilan de compétences choisi. Cet accord comprend les informations contractuelles et les obligations légales des parties respectives, notamment le lieu, la date, la durée et le coût.

Vous avez 10 jours pour indiquer votre acceptation en renvoyant la convention signée.

Remarque : Si le salarié ne répond pas dans ce délai, il est réputé avoir refusé de signer la convention. Ce refus ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.

Faire un bilan de compétence dans le cadre de congé de reclassement

Quand votre bilan de compétence s’effectue sur le temps de travail, vous devez prévenir votre employeur et de lui adresser une demande d’autorisation d’absence. Celle-ci doit être demandée au moins 60 jours avant le bilan.

Votre demande doit indiquer :

  • La durée et les dates du bilan
  • Le nom de l’organisme prestataire choisi

Votre employeur aura un délai de 30 jours, à compter de l’achèvement de votre demande, pour vous informer son accord. Toutefois, votre dirigeant a le droit de refuser votre demande en congé de reclassement sauf :

  • Si le bilan de compétence ne suit pas les normes légales
  • Si le bilan de compétence a une durée plus de 24 heures
  • Si vous avez déjà bénéficié d’un bilan au cours des 5 dernières années
  • Si votre demande de congé a été présenter 60 jours avant le début du bilan

Articles similaires