Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Le saviez-vous ? 49 %, c'est le nombre d'actifs français qui songent à une reconversion professionnelle d'après l'étude réalisée par BVA Group, Visiplus Academy et LHH en 2021. Licenciement, ennui dans le travail actuel, envie de devenir indépendant, de découvrir de nouveaux horizons… Chacun a ses propres raisons qui lui poussent à envisager une réorientation professionnelle.
Quel métier est fait pour moi reconversion ?

Créez votre CV professionnel en 5 minutes

Vous aussi, vous souhaitez changer de métier pour donner un nouvel élan à votre carrière ? Mais vous avez peur de vous tromper de voie ? Effectivement, les risques d’échec existent. Mais un projet de changement de carrière bien mené sera forcément couronné de succès.

Dans cet article, découvrez les étapes pour réussir une reconversion professionnelle. Recherche des métiers à privilégier, bilan de compétences, test de métiers, création d’un CV parfait, préparation de l’entretien d’embauche… Nous vous dévoilons tout dans ce guide !

Qu’est-ce qu’une reconversion professionnelle ?

Une reconversion professionnelle désigne un changement de métier dans son secteur actuel ou bien dans un tout autre domaine d’activité.

Aujourd’hui, les actifs français se montrent de plus en plus motivés à l’idée de changer de voie professionnelle. D’ailleurs, les chiffres parlent d’elles même : près d’1 actif sur 2 compte changer de métier en 2021. 28 % d’entre eux envisagent de s’orienter vers un autre secteur ; 24 % souhaitent apprendre un nouveau job ; et 8 % songent à se mettre leur propre compte.

Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

L’envie de changer de profession peut intervenir plusieurs fois au cours d’une carrière. Voici les 5 raisons les plus fréquentes qui incitent les salariés à se lancer dans une reconversion professionnelle :

Ennui dans le poste actuel

Dans la majorité des cas, c’est la raison principale qui pousse les salariés à se reconvertir. L’ennui au travail peut résulter d’une mauvaise ambiance au travail, d’une pression trop forte du chef hiérarchique au quotidien, d’un sentiment d’avoir fait le tour du job, etc. Logiquement, lorsqu’un salarié n’est plus motivé pour travailler, l’envie de changer de métier lui traverse l’esprit.

Contraintes familiales

Un salarié peut également songer à une reconversion professionnelle en raison de ses contraintes personnelles et/ou familiales. Il peut par exemple envisager de se lancer dans un métier qui lui permettrait de se concentrer davantage sur sa vie de famille.

reconversion professionnelle

Problèmes de santé

Une reconversion professionnelle peut également résulter d’un burn-out (épuisement professionnel) ou d’une maladie. Dans ces cas-là, la personne concernée serait dans l’incapacité d’accomplir convenablement ses missions. Ainsi, découvrir un nouveau métier ou un nouveau secteur semble inévitable.

Envie de devenir indépendant

Après avoir acquis quelques expériences dans une entreprise, certains salariés envisagent de se mettre à leur compte. Il faut dire que créer sa propre entreprise offre de nombreux avantages : meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie familiale, plus de flexibilité et bien d’autres encore.

Licenciement

Après un licenciement, c’est le moment de se remettre en question. C’est l’occasion de tenter une nouvelle aventure professionnelle.

Besoin d’un salaire plus motivant

Un autre motif pour changer de vie professionnelle : le besoin d’une augmentation de salaire. Certains salariés n’hésitent pas à quitter leur entreprise pour exercer un autre métier plus rémunérateur.

Quel est l’âge idéal pour changer de job ?

Il n’y a pas d’âge idéal pour se reconvertir. Le désir d’entamer une reconversion professionnelle peut concerner tout le monde : jeunes fraîchement diplômés ou seniors à l’approche de la retraite.

La réussite de votre reconversion dépend en grande partie de votre motivation et de vos compétences professionnelles.

Voici quelques avantages d’entreprendre un projet de reconversion professionnelle selon l’âge :

Reconversion professionnelle à 30 ans

Vous êtes au début de votre carrière professionnelle. Vous pouvez donc vous permettre de prendre un peu de risque. En outre, vous êtes jeune et dynamique. Votre profil intéresse fortement les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés (secteur de l’informatique, secteur du web, commerce, etc.).

Reconversion professionnelle à 40 ans

Avec quelques années d’expérience derrière vous, vous avez certainement acquis de nombreuses compétences transversales (résolution de problèmes, sens de la négociation, capacité d’organisation, etc.). Des atouts à valoriser dans votre CV afin de maximiser vos chances de trouver un emploi.

reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle 50 ans

Changer de métier à 50 ans est une belle opportunité pour bien préparer votre retraite. Vous êtes déjà stable financièrement (vous êtes probablement propriétaire). Votre maturité et votre riche expérience sont vos points forts. Vous aurez plus de chances de réussir votre projet de changement de métier si vous visez un poste à responsabilité.

Reconversion professionnelle à 60 ans

Plus de crédit à rembourser, plus d’enfants à prendre en charge… C’est l’âge idéal pour découvrir de nouveaux horizons et exercer un métier qui vous passionne. Vous pouvez booster vos chances en recherchant des offres d’emploi du côté des secteurs qui recrutent des seniors (PME, grande distribution, secteur de la production, métiers du conseil, etc.).

Changer de métier : quels sont les risques ?

Quel que soit votre âge, vous n’êtes pas à l’abri d’un échec d’autant plus si votre projet de reconversion est mal élaboré ou décidé sur un coup de tête.

Voici quelques exemples de risques liés à un changement vie professionnelle :

  • Rencontrer une difficulté à trouver un emploi : votre chance se trouverait minime si vos compétences ne correspondent pas au métier que vous visez
  • Découvrir un nouveau métier qui ne procure pas le plaisir qu’on attendait : d’où l’importance de se renseigner en amont sur le métier afin d’éviter de mauvaises surprises
  • Ne pas réussir à vivre pleinement de son nouveau métier : cela arrive souvent aux salariés qui pilotent à l’aveugle leur projet de création d’entreprise individuelle
  • Perdre confiance en soi en cas d’échec

Comment se reconvertir sans risque quand on est en CDI ?

Quitter un CDI pour se lancer dans une reconversion professionnelle n’est jamais chose facile. Deux options s’offrent à vous pour rompre votre contrat :

  • Négocier une rupture conventionnelle
  • Démissionner

Rupture conventionnelle pour faire une reconversion professionnelle

Cette option vous permettra de bénéficier d’une indemnité de chômage sur une période de 24 mois. Le montant d’une rupture conventionnelle doit être supérieur à celui de l’indemnité légale de licenciement.

Démission pour une reconversion professionnelle

Auparavant, tout salarié démissionnant de son poste pour mener un projet de reconversion n’a pas droit à l’allocation chômage.

Mais depuis le 1er novembre 2019, la donne a changé. Vous pouvez désormais en bénéficier à condition de remplir quelques critères. Vous devriez notamment justifier d’au moins 5 ans d’activité en tant que salarié dans une ou plusieurs entreprises. Pour de plus amples informations à ce sujet, nous vous invitons à consulter le site demission-reconversion.gouv.fr.

Quel métier choisir pour s’épanouir dans une nouvelle vie professionnelle ?

Tout dépend de votre profil (junior ou senior). Dans tous les cas, privilégiez les métiers d’avenir pour maximiser vos chances de profiter pleinement de votre nouvelle vie professionnelle.

Voici quelques pistes pour réussir votre reconversion :

Les secteurs à privilégier pour les jeunes diplômés en reconversion

  • Les secteurs de l’informatique et du numérique : à l’ère du numérique, les juniors dynamiques et à jour avec les tendances digitales sont très prisées.
  • Les grands groupes : les entreprises de grande envergure ont l’habitude de recruteur des jeunes pour les former en interne.
  • Le secteur de l’ingénierie : les jeunes ingénieurs dans la technologie de l’information figurent parmi les plus convoités sur le marché.
  • Les métiers de la fonction publique : l’enseignement étant indispensable, ce secteur recrute activement de nouveaux professeurs.
  • Les banques et les assurances : parmi les postes accessibles aux jeunes après leurs études, on peut noter le métier de chargé de marketing ou encore le métier de conseiller à la clientèle.

reconversion professionnelle

Les secteurs qui recrutent des seniors en reconversion professionnelle

  • Le secteur du conseil : les seniors sont fortement appréciés dans ce domaine de par leur expérience.
  • Les PME : les petites et moyennes entreprises préfèrent miser sur des profils expérimentés afin de diminuer le coût de formation.
  • Le secteur de la grande distribution : les postes à responsabilité (directeur de magasin par exemple) sont généralement confiés aux candidats expérimentés de par leurs compétences en management d’équipe.

Les étapes à suivre pour réussir sa reconversion professionnelle :

Voici les démarches à suivre pour mener à bien votre projet de reconversion professionnelle :

  • Mener une réflexion personnelle
  • Faire un bilan de compétences
  • Passer un test de métiers
  • S’informer sur le métier visé
  • Suivre une formation
  • Créer un curriculum vitae compétitif
  • Rédiger une bonne lettre de motivation
  • Bien préparer l’entretien d’embauche

Focus sur toutes ces étapes. 👇

Étape n°1 : Mener une réflexion personnelle avant de se lancer

Un projet de changement de voie doit être mûrement réfléchi. Avant de faire le pas, prenez le temps de vous poser les bonnes questions :

  • D’où vient mon envie de changer de métier ?
  • Qu’est-ce qui ne marche pas dans mon métier actuel ?
  • Est-ce que j’aimerais rester dans le même secteur ou dans un autre ?
  • Est-ce que je suis vraiment sûr de vouloir entamer une nouvelle carrière professionnelle ?
  • Qu’est-ce qui me plaît dans mon métier actuel ?
  • Que changerais-je par rapport à ma situation actuelle ?
  • Quelles sont mes attentes dans mon prochain emploi ? Moins de stress ? Plus de temps libre pour m’occuper de ma famille ?
  • Quelle est ma passion ? Quels sont mes centres d’intérêt ?
  • Mon projet de reconversion professionnelle est-il réaliste ? Quelles sont les contraintes qui pourraient m’empêcher de réussir mon projet ? État de santé ? Situation financière ?

Bref, avant de tout plaquer, réfléchissez-y à deux fois. Le but de cette première étape ? Minimiser les risques d’échec de votre reconversion.

Étape n°2 : Faire un bilan de compétences pour se reconvertir sereinement

Comme son nom l’indique, un bilan de compétences est un outil vous permettant de faire le point sur vos compétences professionnelles. Ce diagnostic a pour but de vous aider à ne pas vous tromper de voie professionnelle.

Au cours d’un bilan de compétences, le consultant spécialisé étudie avec vous les différents aspects suivants :

  • Vos qualités personnelles
  • Vos compétences techniques
  • Vos soft skills
  • Votre parcours professionnel
  • Vos centres d’intérêt

Qu’en est-il du budget à prévoir pour effectuer un bilan de compétences dans le cadre d’une reconversion professionnelle ? Ce genre de prestation coûte en moyenne 2 000 €.

Sachez toutefois qu’il est possible de financer son bilan de compétences. Entre autres, vous pouvez être pris en charge si vous êtes titulaire d’un compte personnel de formation (CPF). Par ailleurs, vous pouvez également vous orienter vers l’AIF de Pôle Emploi si vous êtes demandeur d’emploi.

Étape n°3 : Passer un test de métiers

Les tests d’orientation ne sont pas uniquement dédiés aux lycéens. Ce genre d’outil trouve également son utilité dans un projet de changement de vie professionnelle. Après une série de questions sur vos motivations, vos capacités et votre personnalité, une liste de métiers vous sera recommandée. Cette dernière vous permettra ensuite de décider facilement quel métier serait le plus adapté à votre profil.

👉 Quelques sites pour faire un test de métiers quand on envisage une reconversion : ouest-france-emploi.com, vocationservicepublic.fr (site dédié aux métiers de la fonction publique).

reconversion professionnelle

Étape n°4 : S’informer sur le métier visé

Une fois décidé du métier qui vous correspond, place à la recherche d’informations. Vérifiez notamment les points suivants :

  • Quels sont les prérequis ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière ?
  • Quelles sont les missions principales ?
  • Quelles sont les compétences techniques nécessaires pour exercer le métier ?
  • Quelles sont les qualités les plus appréciées par les recruteurs ?
  • Quelles sont les entreprises qui recrutent ?

👉 Vous trouverez les réponses à ces questions en consultant des fiches métiers en ligne. Voici quelques sites à visiter pour trouver des informations complètes sur n’importe quel métier : Studyrama, L’étudiant, Cidj, Orientation pour tous, Onisep.

Étape n°5 : Se former

À l’issue du test de métiers et de vos recherches, vous pourrez déterminer si une formation serait nécessaire ou non pour booster votre nouvelle carrière. Si vous ne disposez pas des compétences requises pour le métier que vous convoitez, n’hésitez pas à vous former.

A priori, si vous comptez vous aventurer dans un tout autre domaine, la case formation est plus qu’une nécessité. C’est une étape charnière pour maximiser la réussite de votre reconversion professionnelle.

Par exemple, si vous êtes actuellement dans le domaine de la restauration, il est fortement recommandé de suivre une formation si vous désirez vous reconvertir en rédacteur web. Par ailleurs, privilégiez les formations certifiantes et reconnues sur le marché de l’emploi. De cette manière, vous boostez votre CV.

À ce stade, vous savez exactement quel est le métier dans lequel vous souhaitez vous reconvertir. Vous êtes déjà bien armé techniquement grâce à votre formation. Prochaine étape : postuler à une offre d’emploi.

Étape n°6 : Créer un bon CV pour une reconversion professionnelle

Pas facile de rédiger un CV vu que les recruteurs ont tendance à privilégier les candidats expérimentés dans le domaine. Le défi s’annonce donc rude pour décrocher un nouvel emploi dans un autre univers. Néanmoins, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en appliquant les conseils suivants :

Adoptez la structure du CV en fonction de votre profil

Si votre formation initiale est parfaitement en adéquation avec le nouveau métier que vous visez, n’hésitez pas à placer la rubrique formation en premier.

En revanche, si votre formation initiale n’a aucun lien avec le métier que vous convoitez, le mieux serait d’opter pour le CV fonctionnel ou CV compétences. Comme son nom l’indique, ce modèle de CV met l’accent sur les compétences que vous avez acquises au cours de votre carrière.

Avec ce type de CV, la rubrique compétences est placée en dessus du parcours professionnel et de la formation. C’est la structure idéale d’un CV pour un changement de secteur d’activité.

Misez beaucoup sur vos compétences transversales

Résolution de problèmes, management d’équipe, esprit critique, autonomie, sens de l’organisation, aisance relationnelle, travail d’équipe, goût du challenge, capacité d’adaptation… Si vous êtes dotés de compétences transversales, n’hésitez pas à les mentionner dans votre CV pour vous démarquer efficacement des autres candidats.

Mettez en valeur vos expériences professionnelles

Faites une liste de vos expériences professionnelles. Et intégrez dans votre CV celles qui sont en lien avec le poste pour lequel vous candidatez. Pour donner du poids à votre CV, pensez à valoriser vos réalisations anciennes par des chiffres pertinents.

Valorisez votre formation certifiante

Dans votre CV de reconversion, n’oubliez pas de mettre en exergue votre formation certifiante. Indiquez notamment la date d’obtention de votre certificat ainsi que l’organisme de certification.

Rédigez une bonne accroche

Après avoir rempli toutes les rubriques de votre CV, reste à résumer votre profil. L’objectif étant de susciter l’intérêt du recruteur, placez cette partie en dessous de l’en-tête du CV. Par ailleurs, pour rendre votre accroche percutante, rédigez une phrase résumant votre projet de changement de carrière. N’oubliez pas d’indiquer votre nombre d’années d’expérience ainsi que les compétences clés que vous pourriez apporter au sein de l’entreprise.

Ne négligez pas vos centres d’intérêt dans votre CV de reconversion

Assurez-vous d’intégrer uniquement vos activités extraprofessionnelles qui sont susceptibles de booster votre candidature.

Voici quelques exemples de centres d’intérêt pertinents pour une reconversion professionnelle :

  • Passion pour les jeux vidéo : si vous visez un métier de concepteur de jeux vidéo
  • Capitaine d’une équipe de football : pour démontrer votre esprit de leadership
  • Passion pour la cuisine (Blog avec 10 000 visiteurs par mois : cuisinebysteph.fr) : si vous postulez à un emploi dans la restauration

Soignez la présentation du CV pour une reconversion professionnelle réussie

📌 Note : Les recruteurs consacrent en moyenne 34 secondes pour examiner un curriculum vitae. Autant vous dire que si votre document est illisible, il y a fort à parier que le recruteur ne se gênera pas de jeter votre CV à la poubelle. Ainsi, pour ne pas compromettre vos rêves d’entamer une nouvelle vie professionnelle, ne négligez pas l’aspect esthétique du document.

Voici quelques conseils pour optimiser la lisibilité de votre CV :

  • Créez votre CV et faites en sorte qu’il puisse se tenir sur une seule page
  • Utilisez une police de caractère professionnelle et agréable à lire (Verdana, Georgia, Calibri…)
  • Aérez votre texte avec un espacement d’au moins 1,15 minimum
  • Optez pour un bon arrière-plan qui ne gêne pas la lisibilité du document
  • Évitez de donner un aspect terne à votre CV (ajoutez une petite touche de couleur)
💡 Astuce : Pour gagner du temps et être sûr d’avoir un CV compétitif pour une reconversion, n’hésitez pas à utiliser un logiciel de création de CV en ligne.

Étape n°7 : Rédiger une lettre de motivation spéciale reconversion professionnelle

Comment écrire une lettre de motivation pour une reconversion professionnelle ? Voici les bonnes pratiques :

Adoptez une structure cohérente

Pour une lettre de motivation dans le cadre d’une reconversion professionnelle, la structure idéale serait comme suit :

  • En-tête : vos coordonnées et celles du recruteur
  • Objet de candidature : Candidature au poste de [intitulé du poste]
  • Formule de politesse de début : Monsieur, Madame,
  • Premier paragraphe : Poste actuel + poste souhaité
  • Deuxième paragraphe : Parcours professionnel + raisons qui poussent à changer de métier + intérêt pour l’entreprise
  • Troisième paragraphe : Compétences (surtout les compétences transversales)
  • Quatrième paragraphe : Demande d’entretien
  • Formule de politesse de fin
  • Signature, nom et prénom

Faites le lien entre votre projet de reconversion et votre intérêt pour l’entreprise

Parlez stratégiquement des raisons qui vous ont poussé à vous reconvertir. L’idée c’est de démontrer que votre projet est pertinent. Faites donc le lien entre votre projet et votre intérêt pour le poste. Pour vous aider à remplir ce paragraphe, essayez de répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi avez-vous décidé de changer de voie professionnelle ?
  • Pourquoi avez-vous choisi ce secteur ?
  • Pourquoi avez-vous postulé pour cet emploi ?
  • Pourquoi avez-vous choisi l’entreprise en question ?

Indiquez vos compétences transversales

Tout comme pour le CV, mettez en évidence vos compétences transversales dans votre lettre de motivation. Celles-ci seront d’une importance capitale pour le recruteur.

Créez un paragraphe de demande d’entretien

Et pour couronner le tout, n’oubliez pas de demander un rendez-vous. Précisez notamment que vous souhaiteriez rencontrer votre potentiel employeur afin de discuter plus amplement de votre projet et de ce que vous pourriez mettre à profit de l’entreprise.

💡 Astuces : Pour plus de conseils sur la rédaction d’une lettre de motivation, nous vous recommandons de consulter des modèles de lettres de motivation en ligne.

Étape n°8 : Bien préparer son entretien pour maximiser ses chances de décrocher un nouvel emploi

Après avoir été convaincu par votre dossier de candidature, le recruteur aura certainement envie de vous connaître un peu plus. Entre autres, il veut savoir ce que vous pourriez apporter au sein de leur équipe.

Voici quelques conseils pour un entretien réussi :

Renseignez-vous au préalable sur l’entreprise

Consultez le site web de l’entreprise et essayez de trouver les informations suivantes :

  • La valeur de l’entreprise
  • Localisation géographique de l’entreprise
  • Leurs principaux concurrents
  • Leurs projets en cours

👉 En quoi vont vous servir ces infos ? Elles vous permettront de répondre intelligemment aux questions lors de l’entretien notamment à propos de vos prétentions salariales.

Préparez-vous aux questions concernant votre décision de changer de carrière

Votre potentiel employeur sera certainement intéressé par les motivations qui vous ont poussé à vous reconvertir.

Alors, comment expliquer sa reconversion lors d’un entretien d’embauche ? Voici quelques conseils :

  • Mettez en avant le fait qu’il s’agit d’une décision mûrement réfléchie et non pas prise sur un coup de tête
  • Démontrez que vos expériences professionnelles pourraient être utiles pour le poste que vous convoitez
  • Insistez sur vos compétences transversales
  • Et surtout, prouvez au recruteur que vous êtes motivé(e) à l’idée d’entamer une nouvelle carrière professionnelle.

Reconversion professionnelle : conclusion et points clés à retenir

Pour résumer, voici comment réussir une reconversion professionnelle cette année :

  • Essayez de comprendre pourquoi vous souhaitez changer de métier
  • Dressez un bilan de compétences
  • Passez un test de métiers
  • Renseignez-vous sur le métier que vous aimeriez exercer
  • Formez-vous pour booster vos chances d’être embauché(e)
  • Rédigez un CV spécialement adapté à votre projet de reconversion
  • Écrivez une lettre de motivation mettant en avant le lien entre votre projet et votre intérêt pour le poste

Mot de la fin : Vous l’aurez compris, vous devez passer par plusieurs étapes pour réussir à atteindre votre objectif final. Quoi qu’il en soit, si vous tenez vraiment à vous reconvertir professionnellement et vous épanouir dans une nouvelle vie professionnelle, n’abandonnez pas au premier échec ! Beaucoup l’ont déjà fait ! Pourquoi pas vous ?

Articles similaires

 

comment travailler en suisse

comment travailler en suisse

Dans un si petit pays réputé pour sa qualité de vie remarquable, un grand nombre d’expatriés du monde entier viennent...